Le monde agit...agissons à ses côtés !
« On ne voit bien qu’avec le cœur….l’essentiel est invisible pour les yeux. » Antoine de St-Exupéry


ACCUEIL
PLAN DU SITE


Rubriques



Afrique du Sud
Avancement
Bresil
Contact
Ecrits divers
Guyane
Le projet
Liaison Voilier
Liens
Madagascar
Maroc
Mayotte
Mozambique
Nouvelles du Monde







L'ONG Bel Avenir




ONG Bel Avenir


 

Données générales

L’ONG Bel Avenir est une association malgache créée en 2003, dont le siège est situé au centre ville de Tuléar, au cinéma Tropic.




Ce siège est devenu un lieu de rencontre, d'échange, de sensibilisation et de loisirs pour toute la population de Tuléar mais ses actions concernent une région bien plus vaste.

Pour les réaliser, le conseil d’administration est épaulé par une équipe de 50 salariés, ainsi que de nombreux bénévoles qui se succèdent et restent de quelques semaines à une ou deux années à leurs côtés.


La Mention Spéciale du Prix des Droits de l’Homme de la République Française lui a été attribuée en 2005.


Missions et activités

L’ONG Bel Avenir a pour but le développement intégré de base, c'est à dire agir pour le développement avec et au coeur de la population malgache.


Elle mène plus d'une quinzaine de projets autour de 3 axes : social, éducation sanitaire et éducation environnementale. Ces projets permettant à l’ensemble de la population (adultes, enfants, handicapés, sidéens…) d’être aidé et sensibilisé de façon informelle et ludique aux problèmes rencontrés dans la province de Tuléar :

  • Conduite d’un programme d’éducation de base eu Sud de Madagascar (Région de Tuléar et Fianarantsoa)
  • Actions sociales (dans les quartiers, en prison,….)
  • Education sanitaire (séquence d’animation sur des thèmes divers)
  • Education environnementale (essentiellement au centre d’accueil à Mangily, un second centre sera bientôt ouvert, portant la capacité d’accueil à 150 enfants).
  • Soutien aux associations des femmes
  • Tourisme Solidaire
  • Ediction de contes malgaches
  • Ferme Ecole à Fianarantsoa
  • Centre Educatif et Environnemental
  • Ecoles des Salines
  • Cinéma Mobile
  • Gestion de 2 salles de cinéma à Tuléar et Fianarantsoa et projection de documentaires, accompagnés de débat (30 000 scolaires ont bénéficié de ces actions en 2006).
  • Bibliothèque mobile
  • Cellule d’écoute pour enfants défavorisés



Comment les aider ?

Une association de soutien nommée ‘Les amis de Bel Avenir’ a été créée pour soutenir l’action de l’ONG et il est possible d’y adhérer (voir sur le site de l'ONG).

Il est évidemment possible de faire des dons directement à l’ONG et de les aider bénévolement pour une période donnée. N’hésitez pas à les contacter pour tout renseignement ou leur proposer un projet d’activité à réaliser dans un des domaines qui les intéressent.

Prochainement, des bungalows seront proposés aux ‘touristes solidaires’. Ce sera un autre bon moyen pour aider l’ONG, tout en passant de bons moments à Mangily.



Les contacter

C/O Cinéma Tropic

Boulevard Gallieni

TULEAR 601 – MADAGASCAR

Tél : (00 261 20) 94 438 42

Mail : belavenir@wanadoo.mg

Pour en savoir plus sur l'ONG, visiter le site web : www.ongbelavenir.org


Compte-rendu de ma rencontre et des moments passés avec Bel Avenir :
pour découvrir plus en détails quelques activités, voici quelques extraits de mon carnet de voyage.

quelques enfants bienheureux au centre éducatif et environnemental



Vendredi 20 avril :

(…)

Enfin, un peu avant 15h, j’embarque dans l’avion qui décolle peu de temps après.

Arrivé à Tuléar, je suis accueilli par les taximen et par une grande bouffée de chaleur. Ici, le climat ressemble bien plus à celui que je connais depuis quelques années en Guyane ou à Mayotte et la relative fraîcheur de Tana est vite oubliée.

Vu l’heure avancée, je décide de me rendre directement au Cinéma Tropic afin de rencontrer rapidement les responsables de l’ONG Bel Avenir, et c’est Stéphane, le responsable technique et financier, qui m’accueille et prend le temps de me présenter l’association et ses activités.

Je suis très impressionné par l’ampleur de cette ONG et par la multitude des actions qu’ils mènent, sachant que l’ONG a été créée il y a seulement 4 ans !

Stéphane m’informe également qu’une classe est actuellement en séjour au centre éducatif et environnemental de Mangily et je décide donc, avec son accord, de m’y rendre dès le lendemain matin afin de découvrir le centre et son fonctionnement, ainsi que José Luis, le second responsable Vazaha de Bel Avenir et Vola, la Présidente.

En fin d’après-midi, après cette rencontre fort agréable, je quitte le cinéma et Stéphane et rejoint un petit hôtel situé en bord de mer pour y passer la nuit.

(…)


Samedi 21 avril

Je me lève tôt car je souhaite, avant de prendre le taxi-brousse pour Mangily, passer voir les Petites Sœurs de l’Evangile qui s’occupent de mon filleul pour leur remettre vêtements et médicaments. Avec l’aide de mon taximan, je les ai vainement cherché un bon moment dans le quartier d’Ankéta, véritable labyrinthe de petites ruelles (personne ne semblait les connaître) pour finalement décider d’abandonner mes recherches et de partir pour Mangily. Je laisserai, avant de partir de Tuléar, le matériel à Bel Avenir qui se chargera de le remettre à Colette Laurans, la correspondante de Kasih Bunda sur place (absente actuellement).

Après un trajet d’1h environ, très agréable au niveau des paysages traversés (la route longe le littoral et traverse de nombreux petits villages), un peu moins au niveau du confort, j’arrive à Mangily, petit village précédent Ifaty et petite station balnéaire accueillant régulièrement sur ses plages quelques touristes venus pratiquer diverses activités aquatiques (baignade, plongée, pêche,…).


Mangily, une partie du village et la plage


Ici, par contre, pas de problème pour trouver Bel Avenir, tout le monde connaît !

J’y suis accueilli par José Luis, qui me fait faire le tour du propriétaire et me présente le mode de fonctionnement du centre. Les enfants quant à eux sont en activités à l’extérieur (plage et forêt des baobabs), encadrés par une équipe de 5 animateurs.


Le centre éducatif et environnemental (au premier plan, cuisinières solaires)



Les dortoirs des enfants...



...et leur bloc sanitaire


Nous partons ensuite visiter le deuxième centre, en construction, qui ouvrira bientôt ses portes, ainsi que le petit jardin botanique. Il est également prévu d’installer prochainement à proximité quelques bungalows pour les ‘touristes solidaires’.

Quand nous rentrons au premier centre, les enfants (70) sont également de retour et préparent par petits groupes, des scénettes sur les droits de l’enfant. Ce sont des élèves de CM qui viennent d’une école située aux environs de Tuléar. Alors qu’ils se préparent ensuite à manger, je quitte le centre et vais manger dans le village dans un restaurant.

Quand je suis de retour, c’est l’heure de la sieste et le calme règne…sous le soleil éblouissant et la chaleur implacable.

A 15h, les activités reprennent et chaque groupe d’enfants présente leurs scénettes aux autres. Ne parlant pas malgache, je n’y comprends évidemment pas grand-chose, mais c’est bien sympathique quand même.


préparation de la scène


Ensuite, c’est le moment préféré des enfants : la plage et la baignade !

Mais avant la baignade, une rencontre est prévue avec le club de plongée et un moniteur explique aux enfants, très attentifs, tous les secrets de la plongée. Vu le nombre d'enfants, le cours reste malheureusement théorique.


Les secrets de la plongée expliqués aux enfants....



...qui écoutent tous très attentivement...



...enfin....presque tous !


Après la baignade, dans une eau aussi chaude qu’à Mayotte, tout le monde rentre au centre. Ce soir, je dîne avec l’équipe, après que nous ayons été boire une bière dans un bar.

Comme c’est le dernier soir, les enfants ont le droit à une super soirée ‘boum’, et ils adorent ! Ils dansent tous comme fous durant quelques heures avant de regagner leur dortoir pour leur dernière nuit ici.


Dimanche 22 avril

Tandis qu’en France, on se prépare pour le premier tour des présidentielles, ici, au petit jour, le centre s’éveille peu à peu et chacun fait sa toilette. De mon côté, je vais faire un petit tour dans le village et sur la plage, d’où j’aperçois quelques pirogues qui partent à la pêche. Ici, comme à Manompana, c’est un village de pêcheurs.


A mon retour, je croise José Luis et les 2 volontaires en route pour aller boire un café dans une gargote et je les y accompagne. Cela nous donne l’occasion de discuter de nouveau des activités de Bel Avenir et de Mangily.

Après le café, retour au centre, où les enfants chantent et jouent avant le petit-déjeuner, qu’ils prennent dans un calme et une discipline exemplaires.


Les chants et les danses sont des éléments incontournables de la culture malgache


A 9h, les activités reprennent et commencent par un grand jeu constitué de différents ateliers auxquels participent les élèves répartis en groupes : déchets et compost, connaissance des plantes,….


Atelier jeu



Atelier sur le compost, en compagnie de José Luis



Atelier cuisine solaire



Atelier plantes


Après cela, direction la plage pour une leçon sur le lagon et ses richesses à préserver. Un concours de figurines sur le sable était prévu mis faute de temps, nous rentrons au centre sans qu’il ait eu lieu. N’étant pas arrivé dès le début du séjour, je n’ai pas assisté à toutes les activités mais j’ai découvert le programme habituel :

  • Education à la santé et à l’hygiène
  • Visite du village des tortues
  • Participation à une action de reboisement
  • Danses, chants, musiques
  • Jeux au centre ou sur la plage
  • Baignade
  • Activités manuelles
  • Education environnementale
  • Sentier de la forêt des baobabs

C’est assez riche et varié et les méthodes pédagogiques utilisées semblent également diversifiées.


La préparation du riz..................pour le repas des enfants (et des grands !)


Après le repas, que je prendrai cette fois avec les enfants, et les derniers coups de balais pour rendre le centre parfaitement propre, tout le monde attend le taxi-brousse pour regagner Tuléar. Quant à moi, je fais mes aux revoirs et profite de l’après midi pour aller me balader et découvrir un peu les environs du village. Ce soir, je serai le seul à rester dormir au centre (avec le gardien et sa famille).

(…)


Lundi 23 avril

(…)

Comme convenu ce matin avec José Luis quand je suis passé leur dire bonjour, je me rends vers 14h au cinéma pour l’accompagner à l’Ecole des Salines, situé dans un quartier en périphérie de Tuléar. Nous y arrivons après 10 min de 4/4. L’école est très récente et a été construite par l’ONG pour scolariser les enfants qui travaillaient dans les Salines. Aujourd’hui, grâce au travail accompli, ce sont près de 500 enfants qui ont été sorti des Salines et qui bénéficie d’une scolarisation. Encore une belle réussite de l’ONG.


Les 3 classes de l'Ecole des Salines....




....dont un mur est très joilement décoré d'une fresque réalisé par un volontaire...



...tandis qu'à l'intérieur, les élèves sont au travail


Après un petite visite rapide des lieux et un petit bonjour, ça va bien, merci, au revoir, dans chacune des classes, nous repartons à Tuléar, mais cette fois, accompagné de 15 enfants qui vont enregistrer un CD de 15 chansons qu’ils ont écrites. Aujourd’hui, il s’agit pour eux de se familiariser avec le studio d’enregistrement. Ils ont chanté tout le trajet. Au studio, ils ont rencontré la personne qui procédera aux enregistrements et qui mettra en musique les chansons. Un clip vidéo est également prévu.

L’ONG Bel Avenir essaie toujours de mettre en place des activités variées et de proposer aux enfants des projets dans lesquels ils s’épanouissent et cette action répond très bien à cet objectif.


Dernières répétions avant les enregistrements


Une fois les enfants repartis vers leur école, je quitte moi aussi Bel Avenir, cette fois pour la dernière fois (tout du moins pour cette année).

(…)



 



Publié dans Madagascar
Lien
Page 5 sur 15